Afficher Sommaire / Index / Recherche

Configuration d'un client X

Dans de nombreux cas, vous pouvez établir votre première connexion à l'aide des exemples de définitions installés, puis les utiliser en tant que modèles lors de la connexion à d'autres clients. Pour plus de détails, reportez-vous à la section Lancement d'une application client X à l'aide des exemples de définitions. Suivez la procédure ci-dessous pour configurer un nouveau client sans utiliser les exemples de définitions.

Configuration de la connexion

  1. Cliquez sur le signe plus, signe plus, en regard de l'option Clients X, pour créer une nouvelle définition de client.
  2. Dans la zone Nom, entrez un nom descriptif pour cette définition de client.
  3. Pour l'option Nom de l'hôte, spécifiez le nom ou l'adresse IP de l'ordinateur hôte de votre application client X.
  4. Sélectionnez votre type d'hôte dans la liste déroulante. Le type d'hôte que vous sélectionnez affecte :
    • La syntaxe et la sélection des exemples de commandes affichés dans la liste déroulante Commande.
    • La commande xauth par défaut, utilisée pour l'autorisation basée sur une liste d'utilisateurs. (Cliquez sur Paramètres avancés pour afficher ou modifier cette commande.)
    • (Pour Telnet et Rlogin) La séquence de connexion par défaut. (Cliquez sur Paramètres avancés pour afficher ou modifier cette séquence de connexion.)
  5. Sélectionnez une méthode de connexion. La valeur par défaut est Secure Shell. Autres options disponibles : Telnet, Rexec, Rlogin et Rsh.
  6. (Facultatif) Entrez une valeur pour le nom d'utilisateur. Si vous n'indiquez rien, vous êtes invité à saisir votre nom d'utilisateur au moment de la connexion.

    Remarque : Si vous configurez Telnet, Rexec ou Rlogin, vous pouvez également saisir votre mot de passe. Les mots de passe sont stockés en clair dans la base de données Reflection X Advantage et les fichiers de définition exportés. Il est plus prudent de ne rien indiquer ; vous serez invité à saisir votre mot de passe au moment de la connexion.

  7. Dans Application, laissez le paramètre par défaut, Commande unique, sélectionné. L'utilisation de cette option vous donne accès à des exemples de commandes, qui ne sont pas disponibles lorsque le paramètre Commandes multiples est activé. Dans la plupart des cas, il est plus facile de créer une définition de client pour chaque client que vous souhaitez lancer.
  8. Cliquez sur la flèche dirigée vers le bas dans le champ Commande pour afficher la liste des exemples de commandes correspondant au type d'hôte sélectionné. Pour vos tests initiaux, essayez par exemple l'une des commandes répertoriées (comme xterm). Si elle fonctionne, vous pouvez la modifier de façon à ce qu'elle puisse déclencher le démarrage de votre propre application client. Vous trouverez des informations supplémentaires à propos de la configuration des commandes à la suite de cette procédure.
  9. Dans la liste Session, sélectionnez une session par défaut à lancer au démarrage de ce client.
    • Si vous souhaitez exécuter votre application client sur votre bureau, sélectionnez une session dont l'option Afficher les clients sur votre bureau est activée. L'exemple de session appelée « Mon bureau » utilise cette configuration.
    • Si votre commande client lance un environnement de bureau comme KDE, CDE ou GNOME, sélectionnez une session dont l'option Afficher les clients sur le bureau Terminal X est activée. L'exemple de session appelée « Bureau Terminal X » utilise cette configuration. Pour ces clients, activez également l'option Toujours démarrer lors d'une nouvelle instance.
  10. (Facultatif) Cliquez sur Paramètres avancés pour configurer davantage de paramètres pour votre connexion. Les options disponibles dépendent de la méthode de connexion.

 

Configuration de la commande client

Utilisez les exemples de commandes de la liste Commande comme point de départ pour la création de vos propres commandes. Ces commandes illustrent l'utilisation de macros (%IP#% en est un exemple). Les macros sont remplacées par les valeurs appropriées lorsque la commande est envoyée vers l'hôte du client. Les macros peuvent être utilisées pour indiquer l'adresse IP du serveur, le numéro d'écran, le nom d'hôte de l'écran et d'autres informations. Pour obtenir la liste complète des macros prises en charge et leurs descriptions, reportez-vous à la section Commandes de client X - Référence macros.

Les exemples suivants présentent des fonctionnalités de syntaxe de ligne de commande fréquemment utilisées :

La commande suivante montre comment utiliser la macro %IP#% pour indiquer l'adresse IP et le numéro d'écran à utiliser pour l'écran du client.

xterm -display %IP#%

L'exemple suivant ajoute un numéro d'écran.

xterm -display %IP#2%

Le dernier exemple ajoute une esperluette à la commande et la met entre parenthèses. Il s'agit de la syntaxe que vous trouverez dans les exemples de commandes de Reflection X Advantage. Une fois la commande envoyée à l'hôte, elle est exécutée dans un sous-shell en arrière-plan. Ce format est parfois requis avec certaines connexions Telnet pour maintenir l'exécution de l'application.

(/usr/bin/xterm -display %IP#% &)

Remarque : Pour la plupart des connexions, vous pouvez omettre les parenthèses et l'esperluette. Si vous utilisez cette syntaxe dans les sessions Secure Shell, l'esperluette est supprimée de votre commande avant l'envoi à l'hôte. (L'esperluette de fin n'est pas prise en charge avec le transfert X11.)

Autres rubriques

Lancement d'une application client X à l'aide des exemples de définitions

Démarrage d'un client

Problèmes de connexion